La Boite à Maux

 Trouver les mots pour le dire...

La Boite à Maux - Hypnose - Saint Raphaël

arbre la boite à maux vert sérenité

Pour Erickson, l'état d'hypnose est un phénomène physiologique naturel et assez banal, que nous expérimentons chaque jour. Un moment d'inattention, un instant de rêverie, l'immersion dans une lecture passionnante... Aussitôt que notre attention se déplace en dehors de l' « ici et maintenant », nous sommes dans un état de « transe commune » très similaire à celui de l'hypnose.

Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas un état passif, mais actif, pendant lequel peuvent arriver beaucoup de choses. Notamment une communication directe avec notre inconscient, car les limites habituelles de la pensée sont provisoirement suspendues.


M. Erickson a une conception de l'inconscient qui diffère considérablement de celle de Freud. Selon lui, il n'est pas un « refoulé obscure», mais un « réservoir lumineux », à la fois dépositaire de toutes nos ressources intérieures et véritable force positive capable de nous inspirer des solutions pour résoudre tous nos problèmes.
Il ne faut donc pas en avoir peur : il est notre allié le plus solide et le plus fiable. Autonome, possédant ses modes de fonctionnement particuliers, il détient une sagesse propre, et c'est sur celle-ci que l'on peut s'appuyer pour changer de vie ou de comportement.

 

Retrouver ses ressources intérieures
Premier thérapeute à mettre en avant le fait que chacun est unique, Erickson était profondément respectueux de l'individu parce qu'il reconnaissait en chaque être humain l'existence de ressources intérieures extraordinaires : l'intuition qui s'éveille au moment où l'on en a besoin, le geste juste qui s'impose à nous sans que nous ayons eu le temps d'y réfléchir. Ces ressources peuvent être découvertes au quotidien et se développent quand on apprend à être plus attentif à ses sensations physiques les plus infimes.

 

L’hypnose ericksonienne

De nombreuses personnes ont essayé plusieurs thérapies avant de se tourner vers l’hypnose ericksonienne.

Son succès s’explique avant tout par sa brièveté : ses résultats sont souvent spectaculairement rapides. De plus, elle peut intervenir sur des troubles qui échappent à la psychothérapie, et elle a une approche de la personne très différente de l’hypnose classique.


L’hypnose ericksonienne se démarque néanmoins de l’hypnose classique, en ce sens que l’approche thérapeute/patient est très empathique : on ne donne pas d’ordre de façon autoritaire, mais on s’adapte à la sensibilité de la personne et à son degré d’émotivité.

En outre, l’hypnothérapeute ericksonien adapte le langage au patient. Il a souvent une très bonne maîtrise de la PNL (Programmation Neuro Linguistique).

 


Déroulement d’une séance :

L’hypnose ericksonienne peut intéresser les personnes souffrant des troubles suivants : état dépressif, troubles de l’anxiété, troubles obsessionnels compulsifs, addictions, phobies… et bien d'autres domaines encore.

Il faut éviter de généraliser une durée ou une fréquence de séance, chaque cas étant particulier et nécessitant d’adapter ces différentes modalités. Cela dit, le plus souvent, on pourra se trouver beaucoup mieux ou complètement soulagé après seulement deux ou trois séances.